Air à P8

Pour un partenariat fondé sur des projets collaboratifs et coopératifs

jeudi 28 février 2013, par airap8

Word - 281.5 ko

Pour un partenariat fondé sur des projets collaboratifs et coopératifs

Alors que le débat est lancé sur l’avenir de l’enseignement supérieur - et donc aussi des regroupements territoriaux - par le projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche, nous nous présentons à vos suffrages pour représenter les personnels enseignants, enseignants-chercheurs et chercheurs au conseil d’administration du Pres Paris-Lumières. Notre liste – commune à Paris 8 et Paris Ouest – se présente sur la base d’un certain nombre d’engagements que nous défendrons dans les Conseils du Pres y compris quant à son évolution future et son élargissement.

Le partenariat qui se construit entre nos deux universités fondatrices doit être conçu selon nous d’abord et avant tout comme une volonté de promouvoir des projets collaboratifs et coopératifs fondés sur la reconnaissance de nos deux établissements avec leurs atouts, leurs forces et surtout leurs spécificités. Il ne peut être conçu comme un prélude à des transferts de compétences, de missions, de formations, d’équipes ou de personnels mais comme un point d’appui pour des collaborations autour de nouveaux projets. L’enjeu est bien celui de construire des synergies entre nos deux établissements et au-delà avec d’autres partenaires, sur la base d’engagements volontaires des équipes présentes sur nos établissements. C’est à partir de cette démarche que nous jugerons notamment le projet de contrat d’établissement qui devra être transmis à la « future-ex- AERES » d’ici la mi Avril. C’est aussi à partir de cette démarche que nous seront amenés à nous prononcer sur l’avenir du Pres dans le nouveau contexte qu’établira le projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche. C’est ainsi que nous défendrons le principe que si contrat de site il y a, celui-ci ne saurait en aucune façon se substituer aux contrats respectifs de chaque établissement. De même, nous récusons par avance l’idée que la dotation financière propre des établissements puisse être attribuée au Pres. Nous restons attachés à l’idée que les personnels qui seraient amenés à exercer une partie de leur activité au titre de projets portés par le Pres restent affectés à leur établissement.

CandidatsTitulaires Candidats suppléants FOLCHER Viviane – Paris 8 – MCF HDR Psychologie VALENTINI Bernard – Paris Ouest – MCF Sociologie ABECASSIS Denis – Paris Ouest – PR Economie ROCHEX Jean-Yves – Paris 8 – PR Sciences de l’éducation

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0