Air à P8
Accueil du site > Ensemble, transformer Paris 8 et défendre l’Université > ARCHIVES AVANT 2013 > Contributions collectives > Pour que l’université maîtrise son devenir - invitation à débattre du 3 (...)

Pour que l’université maîtrise son devenir - invitation à débattre du 3 mars

mardi 29 mars 2011, par airap8

Pour que l’université maîtrise son devenir

Le texte qui suit n’est qu’une ébauche. Il n’a pas vocation à être un texte achevé mais seulement à proposer une série d’approches et de thématiques correspondant aux enjeux auxquels il va nous falloir répondre à l’échelle de l’établissement. Il doit permettre d’ouvrir le débat à la veille d’une nouvelle étape pour notre université et permettre ainsi de définir le projet qui nous semble le plus à même de garantir un avenir pour Paris 8 sur la base d’engagements qui pour être renouvelés ne s’inscrivent pas moins dans la continuité de notre action.

A l’heure où l’université Paris 8 doit faire face à des enjeux décisifs pour son avenir, nous devons nous engager dans une réflexion collective, transparente et responsable sur la politique d’établissement qui devra être élaborée dans les prochains mois. De cette réflexion procéderont les choix de Paris 8 pour les prochaines années.

La mobilisation universitaire de ces dernières années nous a permis de mieux identifier la nature des changements qui affectent l’université française et de nous mettre en condition de penser les modes d’organisation propres à en contenir les effets et de nous engager dans une nouvelle dynamique : Défendre l’université pour la transformer, transformer l’université pour la défendre.

C’est parce que nous avons su nous rassembler que nous avons pu hier et que nous pourrons demain relever des défis ambitieux non pas de manière défensive mais constructive et ouverte, selon les principes d’innovation et de dialogue qui sont les nôtres.

Il s’agit là d’un objectif ambitieux. Il nous appartient de réfléchir à la manière dont l’expérience de ces quatre dernières années y a participé. Surtout il nous appartient d’envisager les moyens de maintenir une dynamique collective pour poursuivre notre action.

Nous vous proposons de participer à cette nécessaire réflexion dans un contexte marqué par des échéances importantes, de natures différentes, dont les enjeux et calendriers se rejoindront dans les prochains mois.

Ces enjeux concernent notamment la place de Paris 8 dans son environnement institutionnel et la question fondamentale des partenariats (PRES, Campus, Labex, Equipex, etc.). Nous ne pouvons maîtriser à l’échelle de Paris 8 l’intégralité des éléments constitutifs de ce dossier qui relève d’un croisement entre les stratégies ministérielles, celles des collectivités territoriales, celles des partenaires potentiels, sans omettre les échéances politiques nationales qui peuvent y jouer un rôle certain. Pourtant, une stratégie de Paris 8 reste indispensable, et dans ce contexte, nous devons poursuivre la réflexion sur son positionnement dans le paysage universitaire francilien. Ce paysage est actuellement en constante évolution mais Paris 8 devra y avoir consolidé sa place et affirmé son identité au moment où il sera plus fermement fixé. Quelle peut être la place de notre université – membre fondateur du Campus Condorcet – dans ce nouvel environnement ? Quelle identité l’université – forte de ses spécificités – peut-elle valoriser et développer ? Quelle stratégie pour développer les partenariats nécessaires et lesquels doit-on privilégier ? Sur quels atouts, nombreux, l’université doit-elle s’appuyer (rayonnement international, interdisciplinarité…) ? Telles sont les questions auxquelles nous devons ensemble apporter des réponses.

La préparation du prochain contrat d’établissement constitue également un enjeu stratégique majeur pour l’avenir de Paris 8. Le report d’un an de sa transmission à l’AERES et au ministère est une opportunité à saisir pour mieux maîtriser sa préparation, mieux saisir les marges de liberté qui peuvent être les nôtres. Il nous sera ainsi possible de créer de meilleures conditions d’élaboration collective d’un projet assumé à l’échelle de l’établissement. Notre université a forgé son identité sur les valeurs de démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur et à la recherche. Elles sont le ciment de notre communauté, elles en constituent le patrimoine commun. Il nous reviendra de réfléchir à la manière de concilier le principe de démocratisation de l’enseignement supérieur et de la recherche avec le renforcement de la qualité et des spécificités de nos recherches et de notre offre de formation. . Cette stratégie d’établissement est d’autant plus nécessaire que le passage aux RCE et les nouvelles conditions d’organisation qu’il induit présentent suffisamment de risques pour ne pas les sous-estimer. Il nous appartient d’identifier ensemble les moyens d’en prévenir les dérives et d’imaginer des modalités permettant de faire vivre Paris 8 selon les principes de démocratie, d’innovation et de dialogue qui guident son action. L’université doit ainsi prendre toute sa place dans la réflexion et assumer sa force de proposition pour contribuer à défendre les services publics, avec les responsabilités particulières qui sont les siennes dans le domaine de l’éducation et de la recherche.

Les listes de Paris 8 en mouvements avaient recueilli la grande majorité des suffrages lors des dernières élections sur la base d’un tel projet. Ce n’est pas l’objet de ce texte que d’établir le bilan de leurs élus dans les différentes instances. Il conviendra d’en mener ensemble l’analyse critique, en rendant plus visibles les actions conduites qui permettent dès à présent à l’université de pouvoir faire face aux échéances qui l’attendent. Pour ce qui nous concerne, nous assumons pleinement ce bilan comme étant plus qu’honorable, comme ayant répondu aux engagements pris en 2008 (cf. texte sur le site de P8enmouvements). . Au delà de cette continuité d’engagements, Paris 8 vit aussi de ses renouvellements, de son dynamisme, de sa capacité à être en phase avec son environnement. Nous vous proposons donc de participer ensemble à l’écriture d’une nouvelle page de l’histoire de notre université, de participer à la relance d’une dynamique collective autour des enjeux auxquels est confrontée Paris 8. Cette démarche s’inscrit dans la volonté de penser collectivement ce que sera l’avenir de Paris 8, sans a priori, ni faux semblants, à partir d’un bilan partagé et d’une réflexion prospective commune.

Pascal Binczak Christine Bouissou Elisabeth Bautier Jean-Marc Meunier

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0